Champagne Juillet Lallement Vigneron de la Montagne de Reims

TERRE DE VINS – Champagne : Les bulles à marier de La Belle de Juillet

Nouveauté née sur deux terroirs classés Grand Cru en Champagne (Verzy et Sillery), La Belle de Juillet se décline en duo blanc de noirs et rosé 2012. Deux flacons pour lesquels leurs parents, Jean et Virginie, entrevoient un beau mariage avec la gastronomie.

Il y a 10 ans, après une nouvelle longue journée dans ses vignes, une « révélation » s’impose pour Jean Lallement. Rien de mystique bien sûr, mais l’évidence que ses terroirs sur Verzy et Sillery méritent aussi l’élaboration de cuvées haut de gamme, taillées pour la gastronomie. Le projet mettra 10 ans à prendre cheap MLB jerseys forme, consolidé après une belle rencontre avec l’unique tonnelier champenois Jérôme Viard.

Terroirs et forêts d’exception

Et Cleveland Browns jerseys voici aujourd’hui La Belle de Juillet, kiosk dont le nom est une pensée délicate de Jean à son épouse Virginie. Deux champagnes peu dosés (extra brut, 100 % pinot noir et rosé), l’expression de deux terroirs classés Grand Cru (Verzy sur la puissance et la charpente, Sillery plus élégant et délicat), travaillés en fûts de chênes de la forêt de Verzy (classée « d’exception » et célèbre pour ses hêtres tortillards, plus communément appelés faux).
Ces deux cuvées rares (1500 bouteilles pour chacune, livrée dans un beau coffret) s’adressent aux grands amateurs de bulles à table. Elles s’ajoutent aux champagnes délicieux que Jean et Virginie proposent déjà, avec d’ailleurs un remarquable rapport qualité-prix.

Bulles consensuelles et plus pointues

Voici le ressenti de notre dégustation (avec alliances signées Bertacchi et commentées par Carl-Edmund Shermann) effectuée à la boutique Trésors de Champagne. Cette cave (également bar à champagne) accueille de remarquables signatures de vignerons, dans le quartier très chic du Boulingrin à Reims.

Blanc de Blancs (17,90 € départ cave). Issue de vieilles vignes (la plus ancienne était plantée en 1949 par Arthur, le grand-père de Jean). Raisins de l’année 2011, millésime non revendiqué). 100 % chardonnay (sur les Dumplings 4 ha du domaine, 70 % sont plantés en blanc à Verzy). Très frais (agrumes, mousse de citron), à la fois crémeux et minéral, salin sur la finale. Equilibre et ampleur, dosage à 7 g/l. Avec un carpaccio de Saint-Jacques coupé au couteau, tartare d’agrumes.

Brut Sélection (15,80 €). La « carte postale du domaine », comme le confirme Jean. 60 % pinot noir de Sillery, 40 % chardonnay de Verzy. 75 % raisins de 2013, 25 % de vins de réserve. Dosage à 8 g/l. Un plaisir de tous les instants, gourmand et frais. Citron confit, pamplemousse, salinité, touche de beurré-toasté, fine amande en finale. Avec un tartare de saumon gravlax au pamplemousse, crémeux uppdraget d’avocat et citron caviar.

La Belle de Juillet blanc de noirs extra brut (66 € avec le coffret). 100 % pinot noir (Sillery majoritaire, sol calcaire, craie de la cheap MLB jerseys Montagne de Reims, exposition Nord-Nord-Ouest). Vinification en fûts de chêne de 300 litres (fermentations alcoolique et malolactique, bois de Verzy, cette forêt qui joue le rôle de régulateur thermique). Élevage 6 mois sur lies. Premier nez expressif, beurré-grillé-toasté, très légèrement boisé, s’ouvrant vers la délicatesse et la minéralité. Attaque dynamique et puissante, bouche ample, léger fumé, arômes de pêche, confiserie f?ts (orange), épices douces, noisette, tabac blond. Finale tenue et saline. Avec un espadon snacké mariné à la sauce soja et graines de sésame dorées, poêlée de légumes.

La Belle de Juillet rosé 2012 extra brut (66 € avec le coffret). 85 % chardonnay (vinifié 70 % inox, 30 % fût de chêne) et 15 % pinot noir (fermentation malolactique et élevage en fût), vignes sur sol de craie. Splendide robe corail (un vrai rosé !) aux reflets orangés. Premier nez délicat sur la mousse de framboise, s’ouvrant sur les fruits cerise, mûre et fraise des bois. Bouche tonique et soyeuse, notes crayeuses, fines épices. Avec un chaource fouetté (peu salé) sur tuile de pain de seigle grillé et cresson de fontaine.

La Belle de Juillet, née sur vignes grand cru (Verzy et Sillery), élevée en barriques issues de Verzy (forêt classée d’exception).

La Belle de Juillet, née sur vignes grand cru (Verzy et Sillery), élevée en barriques issues de Verzy (forêt classée d’exception).

Source : http://www.terredevins.com/actualites/champagne-bulles-a-marier-de-belle-de-juillet/

Champagne Juillet Lallement

Avez-vous
plus de 18 ans ?

Ce site est exclusivement pour des personnes majeures
Powered by Autience

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer